15 décembre 2006

24 novembre 2006

Nécrologie

Pierre Gemayel, La Syrie ou pas?
Alexandre Litvinenko, Poutine ou pas?
Philippe Noiret, le cigare ou pas?

22 novembre 2006

Manipulation (I)

Premier épisode:

Dans les faits divers, une jeune femme d'origine Tunisienne porte plainte contre son père et son frère pour avoir été battue et tondue, selon elle parce qu'elle fréquentait un Français. Selon la version de la famille, la punition était causée par des vols de bijoux de la jeune fille et ses fréquentations, le père déclarant "J'accepte un bouddhiste, un juif... mais pas un voleur, pas un taulard"

Et bien d'après vous, quelle version a choisie de présenter TF1/LCI?


Réponse: "Tondue parce qu'elle fréquentait un Français"

Wouah, d'accord, c'était facile. Les élections se rapprochent...


NB. Quelle que soit la raison, les violences qu'a subi la jeune fille sont intolérables et si prouvées la condamnation des auteurs va de soi - respectons tout de même la présomption d'innocence. Mais pourquoi rajouter une connotation "Guerre des civilisations"?

21 novembre 2006

Quel est le but ultime de l'Humanité?

L'immortalité.


Voici, l'homme est devenu comme l'un de nous, pour la connaissance du bien et du mal. Empêchons-le maintenant d'avancer sa main, de prendre de l'arbre de vie, d'en manger, et de vivre éternellement.

L'Homme adore les défis.

16 novembre 2006

Not even?

Suffocation taking all of us for our right
Bombs are over-ticking by the sides sense no right
The bombs are falling overhead with no say
While you were talking all the cursed
Some tell us where you're going to the bottom
Do you hear us
We are rotting?

We're going down
In a spiral to the ground
No one
No one's gonna save us now!

Ceremony circum relatives of sacred lifes
The mask are understooding illusion of they're in the fight
The true believers have what's faded and sunlight
when you were walking all because
Oh, tell us where you're going to the bottom
Do you hear us
We are rotting?

We're going down
In a spiral to the ground
No one
No one's gonna save us now,
Not even God
No one saved us
No one's gonna save us

Where do you expect us to go when the bombs fall?

Where do you expect us to go when the bombs fall?

Where do you expect us to go when the bombs fall?

Where do you expect us to go when the bombs fall?

Suffocation taking all of us for our right
Bombs are over-ticking by the sides sense no right
The bombs are falling over our head with no say
While you were talking all the cursed cursed cursed cursed curse

We're going down in a spiral to the ground
No one
No one's gonna save us now!
(Not even God!)
No one saved us
No one saved us
No one saved us
No one's gonna save us now

Where do you expect us to go when the bombs fall?

System Of A Down - Tentative

15 novembre 2006

Mémoire de Verdun

Quand un de mes grand-oncles a donné dans les années 70 la paire de jumelles qui l'avait accompagné pendant la Première Guerre Mondiale, il leur a demandé de ne pas enlever la terre qui se trouvait sur l'étui. C'était la terre sacrée de Verdun.

11 septembre 2006

Allez dire à ceux qui vous envoient que nous sommes ici par la volonté du peuple, et qu’on ne nous en arrachera que par la puissance des baïonnettes!



"L'Assemblée Nationale, considérant qu'appelée à fixer la constitution du royaume, opérer la régénération de l'ordre public et maintenir les vrais principes de la monarchie, rien ne peut empêcher qu'elle continue ses délibérations dans quelque lieu qu'elle soit forcée de s'établir, et qu'enfin, partout où ses membres sont réunis, là est l'Assemblée Nationale.

"Arrête que tous les membres de cette assemblée prêteront, à l'instant, serment solennel de ne jamais se séparer, et de se rassembler partout où les circonstances l'exigeront, jusqu'à ce que la constitution du royaume soit établie et affermie sur des fondements solides, et que ledit serment étant prêté, tous les membres et chacun d'eux en particulier confirmeront, par leur signature, cette résolution inébranlable."

Voté à l'unanimité moins une voix le 20 juin 1789.

26 août 2006

Arnaque à deux balles

A 20€plus exactement.

Il y a deux mois et demi, j'achète chez Dafy moto une paire de lunettes pour le casque intégral. Je n'aime pas les visières teintées, si on doit rouler le soir ou la nuit avec, c'est comme avoir les yeux fermés. Chez Dafy donc, un magasin chez lequel j'ai acheté une paire de blousons, de casques, quelques pneus, entre autres, il y a un choix de lunettes avec des montures flexibles, faites pour se glisser dans l'intégrale. Conseillé par une vendeuse qui vante le produit, je prends donc une paire de lunettes AZR.

2 mois et demi plus tard donc.

Un matin (ou était-ce un midi?) je ride comme un ouf sur mon monstre d'acier. Je descend de mon engin, j'enléve ces lunettes, et pouf, une branche me reste dans la main. Rupture au niveau de la vis d'accroche, rien à faire, niqué. AZR, c'est solide comme une promesse de candidat à la présidence.

Je vais donc chez Dafy, histoire de leur dire que deux mois et demi c'est pas des masses comme durée de vie. Et là on me raconte que 1) ces lunettes ne sont garanties et que 2) c'est pas fait pour mettre dans un casque.

Y'a autre chose qui n'est pas garanti, c'est que je retourne chez eux. C'est idiot, mais je n'aime pas qu'on me prenne pour un con.

18 août 2006

Danziger



Et pourtant, elle est peut-être mieux là ou elle est :sigh:

7 août 2006

Boycothon v2.0



DISPOSITIFS DE "PROTECTION" vs REDEVANCE COPIE PRIVEE :
HALTE AU RACKET!
BOYCOTTONS L'INDUSTRIE DU DISQUE!


La Ligue Odebi dénonce l'attitude de l'industrie du disque, et la vaste campagne de désinformation qu'elle mène depuis des mois afin d'imputer la baisse de ses ventes à l'utilisation des réseaux p2p. La réalité est qu'aux états-unis, l'industrie du disque a lancé des campagnes de procès contre les internautes utilisateurs de réseaux p2p, a baissé le prix de vente des CD, et que l'usage du p2p et les ventes de CD ont augmenté... Le discours importé en France (où l'on paie une redevance copie privée) par les majors a été dénoncé, entre autres par le Ministre de l'Industrie français, Patrick Devedjian, qui a conseillé à cette industrie de plutôt s'adapter aux évolutions technologiques, et de baisser le prix de vente des CD.

La Ligue Odebi dénonce aussi les pressions scandaleuses exercées par les lobbys du disque visant à instaurer en France un régime juridique enfermant les internautes dans les DRMs,pénalisant l'usage des réseaux P2P et tuant le droit à la copie privée.

Rappelons qu'en France, les artistes eux-mêmes considèrent le téléchargement comme de la copie privée, et que chaque internaute achetant un CD vierge paie la redevance pour copie privée sur ce CD, et ce même s'il n'y copie pas un octet de musique : à chaque fois qu'un français veut sauvegarder ses propres photos, il est ainsi obligé de payer l'industrie du disque... A l'heure où cette industrie ne cesse de nous rebattre les oreilles avec le "piratage", cette forme de parasitage économique ne peut qu' être remise en question.

En parallèle, l'industrie du disque met progressivement en place des dispositifs qui interdisent cette copie privée, voire le simple usage sur certains lecteurs, et est en passe d'obtenir des lois qui légaliseraient ces dispositifs, voire pénaliseraient le contournement de ces dispositifs et même la simple divulgation des méthodes de contournement.

A titre d'exemple : un internaute qui achète de la musique en ligne sur certains sites ne peut tout simplement pas l'écouter avec un balladeur sur lequel il a par ailleurs payé une redevance copie privée : de fait, ces dispositifs de "protection" changent cette redevance en racket.

Au total , il n'est pas acceptable que l'industrie du disque :
- limite le nombre de copies privées de la musique achetée (CD ou en ligne)
- dégrade la qualité des copies
- impose l'achat d'un logiciel ou d'un matériel spécifique pour l'utiliser
- interdise la lecture de l'oeuvre sur certains lecteurs
- interdise la conversion de l'oeuvre dans un format librement choisi

Et il n'est pas acceptable que le législateur légalise ces mesures, ni qu'il pénalise le contournement de ces mesures ou la divulgation de ces méthodes de contournement, qui permettent tout simplement à l'utilisateur d'écouter la musique qu'il a achetée dans les conditions qu'il est fondamentalement libre de choisir.

A défaut, la redevance copie privée serait un racket auquel le législateur devrait rapidement mettre fin : on ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre.

11 juin 2006

D'oh!

5 à 1, rien à dire, le B.O. était le plus fort. Une défense impassable, des ailiers surpuissants, un pack dominateur... le bouclier reste sur la côte basque.
Vivement l'année prochaine, en espérant que l'on aura notre revanche!

9 juin 2006

Allez Le Stade!



Stade Toulousain - Biarritz Olympique

2 équipes, 1 bouclier.

4 juin 2006

KoRn / Toulouse '06




Un peu décevant ce concert...de même que leurs derniers albums...top propre, trop bien réglé, trop gentillet...l'énergie a fait place au biz'. Ai même eu du mal à reconnaître Fieldy et son style pourtant caractéristique, j'ai cru que c'était encore un autre backup...Enfin quand même très heureux de les avoir vu sur scène, dommage que ce fut lors de la post-"Head" période... "Blind" live, ça vaut toujours le coup!

Par contre, Soulfly en première partie, pardon! Brut de décoffrage, puissant, rempli de cris bien gutturaux...que ceux qui assimilent Brésil et Samba, ruez vous sur "Dark Ages" et changez d'avis.

24 mai 2006

Subliminal

I push my fingers into my eyes...
It's the only thing that slowly stops the ache...
But it's made of all the things I am today...
Jesus, it never ends, it works its way inside...
If the pain goes on...
Uuuuuuuaaaaaaah!

I have screamed until my veins collapsed
I've waited last, my time's elapsed
Now, all I do is live with so much fate

I've wished for this, I've bitched at that
I've left behind this little fact:
You cannot kill what you did not create

I've gotta say what I've gotta say
And then I swear I'll go away
But I can't promise you'll enjoy the words

I guess I'll save the best for last
My future seems like on big past
You'll live with me 'cause you left me no choice

I push my fingers into my eyes
It's the only thing that slowly stops the ache
If the pain goes on,
I'm not gonna make it

Pull me back together
Our seperate the skin from the bone
Leave me all the Pieces, and then you can leave me alone
Tell me the reality is better than dream
But I found out the hard way,
Nothing is what it seems

I push my fingers into my eyes
It's the only thing that slowly stops the ache
But it's made of all the things I am today
Jesus, it never ends, it works its way inside
If the pain goes on,
I'm not gonna make it

All I've got...
All I've got is insane...
All I've got...
All I've got is insane...
All I've got...
All I've got is insane!
All I've got...
All I've got is insane!
All I've got...
All I've got is insane!
All I've got...
All I've got is insane!

I push my fingers into myyyyyyyyyyyyy... eyes!
It's the only thing that slowly stops the ache
But it's made of all the things I am today
Jesus, it never ends, it works its way inside
If the pain goes on,
I'm not gonna make it!

All I've got...
All I've got is insane...
All I've got...
All I've got is insane...
All I've got...
All I've got is insane!
All I've got...
All I've got is insane.


Duality - Slipknot

21 mars 2006

Oh Lord!



Oh Lord [Oh Lord!]
Oh Lord [Oh Lord!]
Donne-moi la lumière
Fais briller [Fais briller!]
Sur la Terre [Sur la Terre!]
Le ciel sans l'enfer
Guide mes [Guide mes!]
Pas aveugles [Oh Lord!]
Sur des chemins épineux
Fais-moi voir [Fais-moi voir!]
Le soleil [Oh Mon Dieu!]
Brûlant dans leurs yeux
Oh Lord [Oh Lord!]
Oh Lord [Oh Lord!]
Illumine mon âme
Fais danser [Fais danser!]
Eternels [Oh Lord!]
L'espoir et la flamme
Que ton nom [Que ton nom!]
Si précieux [Oh Mon Dieu!]
Allume sur nos lèvres
Donne-moi [Donne-moi!]
Oh Lord [Oh Lord!]
La ferveur ...et la fièvre!

Oh Lord
Oh Lord
Que ta joie nous contamine
Laisse tomber du ciel bleu
La pluie acide et fine
Qui détruit nos forêts
Irradie nos enfants
Mais nous laisse satisfaits
Etourdis par le vent
Illumine le quart-monde
De ta foi solonelle
Qu'ils aillent riches et comblés
Des égoûts aux poubelles
Fais souffler l'allégresse
Dans les rues de Bogota
Où les enfants pourrissent morts
Avalés par les rats

Oh Lord! Oh Lord! Oh Lord! Oh Lord!
Oh Lord! Oh Lord! Oh Lord! Oh Lord!

Donne-moi-Donne-moi
La foi qui rend heureux
Montre à mes yeux curieux
Les estomacs vides et creux
Donne-moi
Le respect et l'émoi
Des peuples affamés qui dansent comblés par ta joie
Donne-moi la vision
Des femmes nues innocentes
Qui dans les égoûts sombres se vendent au plus offrant
Confère à nos soldats la force et le courage
Qu'en mourant au combat
Ils explosent en souriant
Accorde-accorde-accorde, accorde ton salut
Aux enfants qu'on écrase
Aux soldats que l'on tue
Accorde-accorde-accorde, accorde ta miséricorde
Aux humbles que l'on oublie
Aux affamés qui crient

[Donne moi...]

Oh Lord [Oh Lord!]
Oh Lord [Oh Lord!]
Donne nous pour de bon
L'air crasseux et puant [Oh Lord!]
Qui détruit nos poumons
Laisse nous crever joyeux [Oh Mon Dieu!]
De la peste ou de la famine
Que ta main [Que ta main!]
Bienveillante [Oh Lord!]
Répand d'un geste unanime!

Oh Lord! Oh Lord! Oh Lord! Oh Lord!
Oh Lord! Oh Lord! Oh Lord! Oh Lord!

Je vois la lumière
Et je vois le soleil
Je vois la lumière
Et je vois le soleil
Je vois la lumière
Et je vois le soleil
Je vois la lumière
Et je plane et je plane
Je vois la lumière
Et je vois le soleil
Je vois la lumière
Et je saute par la fenêtre
Oh Lord!


Ludwig Von 88

19 mars 2006

Pourquoi les chiens se sentent le cul?

Il y a très longtemps, tous les chiens de la Terre décidèrent de se réunir en un grand Congrès pour décider de choses capitales pour leur race: allaient ils devenir les amis des hommes, était-il poli de remuer la queue pour exprimer son contentement, et qu'allait-on faire de leurs ennemis jurés, les chats?
Pour ce grand rassemblement, un minimum de mesures devaient être prises, pour éviter le bordel généralisé. En particulier se posait le problème des déjections canines. Avec tant de chiens présents, ça n'allait pas tarder à devenir un beau merdier, et au sens propre. A ce grave problème une solution fut proposée: chaque chien laisserait son trou du cul à l'entrée de la salle des congrès, dans un vestiaire spécialisé, et le reprendrait à sa sortie.

Ainsi fut fait. Tout se passait comme convenu, dans le meilleur des mondes chien.

Malheureusement, zébulon, zéphyr et autres divinités venteuses s’apprêtaient à leur jouer un tour de cochon. Une tempête à décorner les boeufs s'abattit sur le congrès, des tornades dévastant tout de fond en comble, en particulier le vestiaire des trous du cul, qui s’éparpillèrent sur le sol tous mélangés!

Catastrophe! Aucun chien ne pouvait retrouver le sien. Dans la panique, chacun prit le premier qui lui tombait sous la patte, et décampa ventre à terre se mettre à l'abri.

Et depuis ce jour, quand un chien rencontre un autre chien, il lui sent le trou du cul, pour savoir si par hasard ce ne serait pas le sien...


Bonne nuit les enfants, faites de beaux rêves.

23 février 2006

Des crocs

Ce 6 Avril, Lucienne, 5 ans, profite du premier jour des vacances de Pâques. Il est 8 h 30, elle prend son petit déjeuner. Soudain, 2 camions arrivent. Des hommes en sortent en courant, en criant, en frappant. Ils emménent Lucienne, et tous ses copains. Lucienne va mourir quelques jours plus tard, gazée à son arrivée à Auschwitz.
Ce 1er mai, Brahim, 29 ans, se promène le long des quais de Seine. Il a le malheur de croiser des skinheads qui viennent de quitter une manif' du FN. Il va mourir noyé, jeté du Pont du Carroussel.
Raphaël, 31 ans, est gendarme. Il essaie d'arrêter une course sauvage de motos. Il est percuté par un motard, est griévement blessé. Il n'est pas seul, des dizaines de personnes sont autour de lui. Mais ces personnes ne lui veulent pas du bien. Elles l'insultent, se réjouissent, et le laissent crever comme un chien.
Ilan a 23 ans. Il a un rendez vous, avec une fille. Et là il tombe dans un traquenard. Pendant 24 jours il va être battu, brulé, mutilé, torturé. Il en mourra.

On dit que l'Homme est un loup pour l'Homme. C'est très méchant envers les loups.

18 février 2006

<no comment>

My friend
You're always the last one to leave those dimly lit rooms
Making sure the last glass makes its way to the table empty
And every bottle in the place
Has been upside down at least a few times
What a waste
Is this what's left of you these days?
You're not 18
Anymore five years should have been enough time
For you to grow up and get over this
Not too cool
To be throwing up all morning sick
From what you might have done or done it with

I swear
If I could take your pain and frame it
And hang it on my wall
Maybe you would never have to hurt at all
I'm painting pictures in red and blue
A portrait bruised just like you
Now you're walking away
You're not 18
Anymore five years should have been enough time
For you to grow up and get over this
Not too cool
To be throwing up all morning sick
From what you might have done

When is enough
finally enough?
All the hang-ups and the heartbreaks get you past
All failures and bad breaks
Just accept yourself
Find something that brings you closer to complete

Painting pictures in red and blue
A portrait bruised just like you
And now you're walking away
You're not 18
Anymore five years should have been enough time
For you to grow up and get over this
Not too cool
To be throwing up all morning sick
From what you might of done or done it with

When is enough
finally enough?
When is enough
finally enough?

Masterpiece - Bayside

17 février 2006

Back to the 80's

Such a shame
To believe
In escape
'A life on every face'
But that's a change
Until I'm finally left with an '8'.

Tell me to relax - I just stare.
Maybe I don't know
If I should change
A feeling that we share.

It's a shame!

(Such a shame)

Number me with rage
It's a shame (such a shame)
Number me in haste (such a shame)
This eagerness to change

It's a shame!

The dice decide my fate
That's a shame
In these trembling hands my faith
Tells me to react - I don't care
Maybe it's unkind
If I should change
A feeling that we share.

It's a shame!

(Such a shame)

Number me with rage
It's a shame (such a shame)
Number me in haste (such a shame)
This eagerness to change

Such A shame!

Tell me to relax - I just stare.
Maybe I don't know
If I should change
A feeling that we share.
It's a shame

(such a shame)

Number me with rage
It's a shame (such a shame)
Number me in haste It's a shame (such a shame)
Write across my name
It's a shame (such a shame)
Number me in haste (such a shame)
This eagerness to change

Such A Shame...

Talk Talk

5 février 2006

Contresens

DU!

DU HASST!

DU HASST MICH!

DU!

DU HASST!

DU HASST MICH!

DU HASST MICH!

DU HASST MICH GEFRAGT

DU HASST MICH GEFRAGT

UND ICH HAB' NICHTS GESAGT

18 janvier 2006

Bande de cons (Part I)

J'ai enfin quitté un boulot horrible qui me prenait la tête depuis des années. Germinal, en pire. Mille fois pire. Une boîte dirigée par un couple de psychopathes, le mari manipulateur et la femme idiote et vaniteuse. Et tous les deux asociaux, vaniteux et pervers. 8 ans passés dans cette boîte, 4 à en chier! Putain de crise...

Pour des raisons légales, je n'ai pas le droit de mettre le nom de l'entreprise ou des personnes en ligne, mais je pense pouvoir le faire par mail aux personnes interessées. Si vous cherchez du boulot dans l'informatique sur Toulouse, faites gaffe. en 15 ans, 90 personnes sont passées dans cette PME, avec un effectif variant de 10 à 20 personnes. Dans les 18 derniers mois, j'ai connu 12 intérimaires différentes à l'accueil. Un turn-over de folie, mélange de démissions et de licenciements. 4 fois sur 5, des départs en mauvais termes. Des proçès à foison.

Allez, un exemple: 6 jours avant la fin de mon préavis de 3 mois (sympa d'être cadre), j'ai reçu un courrier avec accusé de réception:

Objet : AVERTISSEMENT
Lettre Recommandée avec Accusé de Réception

Monsieur,

Nous constatons que malgré nos multiples remarques durant ces dernières semaines, votre attitude et votre attention au travail ne se sont pas améliorées. Vous persistez à contrevenir aux règles internes de notre société concernant l'établissement de vos rapports d'activité quotidiens que vous avez totalement cessé de nous adresser depuis le 13 octobre dernier, date précise à laquelle vous nous avez remis votre démission.

Dès lors que nous avons découvert fin octobre l'absence de réception de vos rapports, nous vous avons demandé de nous les renvoyer et avons réitéré cette demande fin décembre.

Nous constatons que vous n'avez pas daigné tenir compte de nos remarques et rappels, et que nous ne disposons toujours pas d'une visibilité normale sur vos activités depuis le 13 octobre dernier.

Votre subite indiscipline à compter de la remise de votre démission cause un préjudice au bon fonctionnement de notre société, compte tenu notamment des fonctions d'Ingénieur de développement au statut de Cadre que vous occupez dans notre entreprise.

Nous vous rappelons le fait que vous êtes tenu d'effectuer loyalement votre préavis de démission et que votre état de démissionnaire de notre entreprise ne vous autorise en aucun cas durant votre préavis à vous dégager des obligations professionnelles du poste que vous occupez.

Vous vous comportez de manière déloyale en refusant de nous fournir vos rapports d'activité, nous privant ainsi de la connaissance du détail de vos activités durant vos trois mois de préavis.

Nous prenons à votre encontre la sanction disciplinaire de l'avertissement et nous vous prions instamment de mettre un terme à toute attitude de nature à troubler le bon fonctionnement de notre entreprise, aussi bien dans votre attitude que dans votre attention au travail.

Veuillez agréer, Monsieur, l'expression de nos salutations distinguées.

XXX - Directrice des Ressources Humaines


Ils n'avaient vraiment que ça à foutre.

Ma réponse:

Madame,

Je conteste l'avertissement que vous m'avez octroyé. Vous m'accusez de me comporter de manière déloyale en vous refusant de vous fournir mes rapports d'activité, vous privant ainsi de la connaissance du détail de mes activités durant vos trois mois de préavis. Or, j'envoie trois fois par semaine un rapport de mes activités à ma hiérarchie. Celle-ci est donc parfaitement au courant de mes activités en cours et passées. De plus, j'envoie systématiquement les rapports de fermeture d'incidents, qui sont un élément supplémentaire de connaissance des travaux effectués. De plus, j'effectue les tâches de développement qui me sont demandées. Il n'y a donc pas de déloyauté de ma part. Quant au délai pour l'établissement des rapports quotidiens et leur envoi, il reste toujours largement inférieur au délai de réponse à mes demandes d'entretien (de Mars à Juin 2004), ou au délai entre l'acceptation de cet entretien (Juin 2004) et sa tenue réelle (Juillet 2005). J'en ai déduit que l'intervalle de temps accepté était élevé.

Veuillez agréer, Madame, l'expression de nos salutations distinguées.



Ces rapports quotidiens étaient de l'auto-surveillance: on devait déclarer à quelle heure on arrivait, à quelle heure on partait, matin, midi, soir, quel travail on effectuait dans la journée, à 5 minutes près...des malades du contrôle. Donc quand j'ai démissionné, j'ai arrêté d'envoyer ces rapports bidons, tout en continuant à prévenir le patron de l'avancement des tâches en cours, 3 fois par semaine.

J'osais défier leur autorité.

Sacrilége!

Ils ont pété un câble. Au point que le dernier jour, ils ont envoyé une secrétaire pour me faire remplir les attestations de restitution de badge, plus une déclaration que je n'emmenai rien sous peine d'écartélement, mais n'ont pas daigné me voir en personne. Normal, après 8 ans. La DRH s'est même barrée 10 minutes avant la fin de ma journée pour être sûre que je ne la croise pas. Ils ont également "omis" de me remettre le certificat de travail obligatoire. Etonnant, non?

J'ai encore un recommandé à aller chercher de leur part, je me demande ce qu'ils ont pu trouver ce coup ci, ces cons...plus rien à péter, je leur pisse à la raie à ces crevures, je bosse plus pour eux. Qu'ils crèvent la gueule ouverte, ces rats!