18 janvier 2006

Bande de cons (Part I)

J'ai enfin quitté un boulot horrible qui me prenait la tête depuis des années. Germinal, en pire. Mille fois pire. Une boîte dirigée par un couple de psychopathes, le mari manipulateur et la femme idiote et vaniteuse. Et tous les deux asociaux, vaniteux et pervers. 8 ans passés dans cette boîte, 4 à en chier! Putain de crise...

Pour des raisons légales, je n'ai pas le droit de mettre le nom de l'entreprise ou des personnes en ligne, mais je pense pouvoir le faire par mail aux personnes interessées. Si vous cherchez du boulot dans l'informatique sur Toulouse, faites gaffe. en 15 ans, 90 personnes sont passées dans cette PME, avec un effectif variant de 10 à 20 personnes. Dans les 18 derniers mois, j'ai connu 12 intérimaires différentes à l'accueil. Un turn-over de folie, mélange de démissions et de licenciements. 4 fois sur 5, des départs en mauvais termes. Des proçès à foison.

Allez, un exemple: 6 jours avant la fin de mon préavis de 3 mois (sympa d'être cadre), j'ai reçu un courrier avec accusé de réception:

Objet : AVERTISSEMENT
Lettre Recommandée avec Accusé de Réception

Monsieur,

Nous constatons que malgré nos multiples remarques durant ces dernières semaines, votre attitude et votre attention au travail ne se sont pas améliorées. Vous persistez à contrevenir aux règles internes de notre société concernant l'établissement de vos rapports d'activité quotidiens que vous avez totalement cessé de nous adresser depuis le 13 octobre dernier, date précise à laquelle vous nous avez remis votre démission.

Dès lors que nous avons découvert fin octobre l'absence de réception de vos rapports, nous vous avons demandé de nous les renvoyer et avons réitéré cette demande fin décembre.

Nous constatons que vous n'avez pas daigné tenir compte de nos remarques et rappels, et que nous ne disposons toujours pas d'une visibilité normale sur vos activités depuis le 13 octobre dernier.

Votre subite indiscipline à compter de la remise de votre démission cause un préjudice au bon fonctionnement de notre société, compte tenu notamment des fonctions d'Ingénieur de développement au statut de Cadre que vous occupez dans notre entreprise.

Nous vous rappelons le fait que vous êtes tenu d'effectuer loyalement votre préavis de démission et que votre état de démissionnaire de notre entreprise ne vous autorise en aucun cas durant votre préavis à vous dégager des obligations professionnelles du poste que vous occupez.

Vous vous comportez de manière déloyale en refusant de nous fournir vos rapports d'activité, nous privant ainsi de la connaissance du détail de vos activités durant vos trois mois de préavis.

Nous prenons à votre encontre la sanction disciplinaire de l'avertissement et nous vous prions instamment de mettre un terme à toute attitude de nature à troubler le bon fonctionnement de notre entreprise, aussi bien dans votre attitude que dans votre attention au travail.

Veuillez agréer, Monsieur, l'expression de nos salutations distinguées.

XXX - Directrice des Ressources Humaines


Ils n'avaient vraiment que ça à foutre.

Ma réponse:

Madame,

Je conteste l'avertissement que vous m'avez octroyé. Vous m'accusez de me comporter de manière déloyale en vous refusant de vous fournir mes rapports d'activité, vous privant ainsi de la connaissance du détail de mes activités durant vos trois mois de préavis. Or, j'envoie trois fois par semaine un rapport de mes activités à ma hiérarchie. Celle-ci est donc parfaitement au courant de mes activités en cours et passées. De plus, j'envoie systématiquement les rapports de fermeture d'incidents, qui sont un élément supplémentaire de connaissance des travaux effectués. De plus, j'effectue les tâches de développement qui me sont demandées. Il n'y a donc pas de déloyauté de ma part. Quant au délai pour l'établissement des rapports quotidiens et leur envoi, il reste toujours largement inférieur au délai de réponse à mes demandes d'entretien (de Mars à Juin 2004), ou au délai entre l'acceptation de cet entretien (Juin 2004) et sa tenue réelle (Juillet 2005). J'en ai déduit que l'intervalle de temps accepté était élevé.

Veuillez agréer, Madame, l'expression de nos salutations distinguées.



Ces rapports quotidiens étaient de l'auto-surveillance: on devait déclarer à quelle heure on arrivait, à quelle heure on partait, matin, midi, soir, quel travail on effectuait dans la journée, à 5 minutes près...des malades du contrôle. Donc quand j'ai démissionné, j'ai arrêté d'envoyer ces rapports bidons, tout en continuant à prévenir le patron de l'avancement des tâches en cours, 3 fois par semaine.

J'osais défier leur autorité.

Sacrilége!

Ils ont pété un câble. Au point que le dernier jour, ils ont envoyé une secrétaire pour me faire remplir les attestations de restitution de badge, plus une déclaration que je n'emmenai rien sous peine d'écartélement, mais n'ont pas daigné me voir en personne. Normal, après 8 ans. La DRH s'est même barrée 10 minutes avant la fin de ma journée pour être sûre que je ne la croise pas. Ils ont également "omis" de me remettre le certificat de travail obligatoire. Etonnant, non?

J'ai encore un recommandé à aller chercher de leur part, je me demande ce qu'ils ont pu trouver ce coup ci, ces cons...plus rien à péter, je leur pisse à la raie à ces crevures, je bosse plus pour eux. Qu'ils crèvent la gueule ouverte, ces rats!

1 commentaire:

eddharolds9321 a dit…

I read over your blog, and i found it inquisitive, you may find My Blog interesting. My blog is just about my day to day life, as a park ranger. So please Click Here To Read My Blog

http://www.juicyfruiter.blogspot.com