30 juillet 2008

Vous n’avez pas les os en verre, vous pouvez vous cogner à la vie



Amélie: Vous savez, la fille au verre d'eau, si elle a l'air un peu à côté, c'est p'têt parce qu'elle est en train de penser à quelqu'un.
Dufayel : A quelqu'un du tableau ?
Amélie: Non, plutôt à un garçon qu'elle a croisé ailleurs. Mais elle a l'impression qu'ils sont un peu pareils, elle et lui.
Dufayel: Ah, autrement dit, elle préfère s'imaginer une relation avec quelqu'un d'absent, que de créer des liens avec ceux qui sont présents ?
Amélie: Non... P'têt même qu'au contraire elle se met en quatre pour arranger les cafouillages de la vie des autres.
Dufayel: Mais elle, les cafouillages de la sienne de vie, qui va s'en occuper ?

28 juillet 2008

Tomber les murs

Si jamais enfin, les langues venaient à se délier
Si on osait se parler, un peu plus qu’à moitié
Je saurais qui tu suis, tu saurais qui je hais
Ce qui nous attire, nous repousse et nous plait
Fascinés par le sexe, le business et la mort
Ca nous brûle en dedans mais on en redemande encore
Images de pornos stars, d’accidents de voitures
C’est plus chaud que les enfants qui mangent dans les ordures

Y’a pas de raisons qu’on change
Les choses qui nous dérangent
On s’habitue à en causant de ce qui nous touche pas
On préfère s’étourdir
Pour pas perdre le sourire
Tant que personne ne viendra mettre les 2 pieds dans le plat

On va croire s’interdire, le droit de s’attendrir
De ce qui nous fait vibrer mais pas trop réfléchir
C’est mignon quand c’est p’tit
Faudrait pas que ça grandisse
Mais on oublie les vieux qui pourrissent dans la pisse
Aborde pas les sujets qui fâchent, dis pas les mots qui blessent
On préfère pas savoir
Ce qui nourrit nos faiblesses
A regarder le monde à travers nos nombrils
La vision est étroite, la critique est facile

Y’a pas de raisons qu’on change
Les choses qui nous dérangent
On s’habitue à en causant de ce qui nous touche pas
On préfère s’étourdir
Pour pas perdre le sourire
Tant que personne ne viendra mettre les 2 pieds dans le plat

Je n’vois rien, j’n’entends rien, je n’dis rien
J’n’entends rien, je n’dis rien, je n’vois rien
Je n’dis rien, je n’vois rien, j’n’entends rien

Arriverons nous à nous comprendre ?
Il y a tant de différence
Entre c’que j’entends, c’que tu dis et c’que tu penses
De nos dialogues de sourds
Saurons nous un jour en sortir ?
La vérité se meure de nous savoir mentir
Reniez vos utopies et jouez vos langues de putes
On peut même remplacer chaque mot par une insulte
C’est moins compliqué de dire du mal que de penser du bien
Des raisons de détester l’humanité, il y en a plein
Pour faire le bruit avec la bouche, c’est vrai qu’on est forts
C’est p’têt même le seul point sur lequel on est d’accord
Pour la communication, frappez dans trois générations
P’tet qu’alors ils s’engueuleront au moins pour les bonnes raisons

Y’a pas de raisons qu’on change
Les choses qui nous dérangent
On s’habitue à en causant de ce qui nous touche pas
On préfère s’étourdir
Pour pas perdre le sourire
Tant que personne ne viendra mettre les 2 pieds dans le plat

Y’a pas de raisons qu’on change
Les choses qui nous dérangent
On s’habitue à en causant de ce qui nous touche pas
On préfère s’étourdir
Pour pas perdre le sourire
Tant que personne ne viendra mettre les 2 pieds dans le plat

Lofofora - Les choses qui dérangent

27 juillet 2008

Car c'est ainsi qu'Allah est grand




Now I've heard there was a secret chord
That David played, and it pleased the Lord
But you don't really care for music, do you?
It goes like this
The fourth, the fifth
The minor fall, the major lift
The baffled king composing Hallelujah
Hallelujah
Hallelujah
Hallelujah
Hallelujah

Your faith was strong but you needed proof
You saw her bathing on the roof
Her beauty and the moonlight overthrew you
She tied you
To a kitchen chair
She broke your throne, and she cut your hair
And from your lips she drew the Hallelujah

Baby I have been here before
I know this room, I've walked this floor
I used to live alone before I knew you.
I've seen your flag on the marble arch
Love is not a victory march
It's a cold and it's a broken Hallelujah

Hallelujah, Hallelujah
Hallelujah, Hallelujah

There was a time you let me know
What's real and going on below
But now you never show it to me, do you?
And remember when I moved in you
The holy dove was moving too
And every breath we drew was Hallelujah

Hallelujah, Hallelujah
Hallelujah, Hallelujah

You say I took the name in vain
I don't even know the name
But if I did, well really, what's it to you?
There's a blaze of light
In every word
It doesn't matter which you heard
The holy or the broken Hallelujah

Hallelujah, Hallelujah
Hallelujah, Hallelujah

I did my best, it wasn't much
I couldn't feel, so I tried to touch
I've told the truth, I didn't come to fool you
And even though
It all went wrong
I'll stand before the Lord of Song
With nothing on my tongue but Hallelujah

Hallelujah, Hallelujah
Hallelujah, Hallelujah
Hallelujah, Hallelujah
Hallelujah, Hallelujah
Hallelujah, Hallelujah
Hallelujah, Hallelujah
Hallelujah, Hallelujah
Hallelujah, Hallelujah
Hallelujah

26 juillet 2008

A ce propos,

Je sais que je ne sais rien
Ou plutôt que je ne sais pas grand chose en fait

Je m'en fous bien

Je sais que je ne suis rien
Ou plutôt que je ne suis pas grand chose en fait

Je m'en fous bien

Je suis un con
[Lalalaï lalaï]
Je suis un con
Je suis un con
[Lalalaï lalaï]
Je suis un con

Je sais que je n'parle pas bien
Ou plutôt qu'on ne comprend pas grand chose en fait

Je m'en fous bien
Je sais qu'on se donne du mal
Pour qu'enfin je ressemble à quelque chose en fait

Je m'en fous bien

Je suis un con
[Lalalaï lalaï]
Je suis un con
Je suis un con
[Lalalaï lalaï]
Je suis un con

Je crois... que je vous aime bien
Mais je ne suis pas sûr d'aimer grand chose en fait

Je m'en fous bien

Si vous vous sentez un peu con
Ne vous inquiétez pas c'est pas grand chose en fait

Ça vous va bien

Je suis un con
[Lalalaï lalaï]
Je suis un con
Je suis un con
[Lalalaï lalaï]
Je suis un con

Je sais que je ne sais rien
Je sais que je ne suis rien
Je sais que je n'parle pas bien
Je sais...

Je sais que je ne sais rien
Je sais qu'on se donne du mal
Je crois...que je vous aime bien!

Je suis un con
[Lalalaï lalaï]
Je suis un con
Je suis un con
[Lalalaï lalaï]
Je suis un con

Je sais que je ne sais rien
Je sais que je ne suis rien
[Je suis un con]
Je sais que je n'parle pas bien
Je crois que je vous aime bien!
[Je suis un con]
Je sais que je ne suis rien
Je sais qu'on se donne du mal
[Je suis un con]
Je sais que je vous aime bien!
Je sais que je n'parle pas bien!
[Je suis un con]
Je sais
Je sais
Je sais
Je sais
Je sais
Je sais

Je suis un con

Les caméléons - Je suis un con

21 juillet 2008

Futur T-shirt

Devant


Derrière

Sleepless




Drink up Beautiful
I spiked your cup with angst
And a heart attack
I've got so much trapped
And it's all because of you
So I figured you might like some back...

And when I see her I'll tell her what's been on my mind
All these sleepless nights
She'll recite her excuses, put my tail between these legs of mine
Like I do all the time

Can't live my life
Knowing you'll be in his arms each time I blink my eyes
Know what goes on behind my back every night
Afraid I'll never leave
Afraid I'll never know what's good for me

And when I see her I'll tell her what's been on my mind
All these sleepless nights
She'll recite her excuses, put my tail between these legs of mine
Like I do all the time

And now you say that
You say you love me
Well I may have your heart he has your body
And now you swear that
You're being honest
But you're not honest,
You never could be

And when I see her I'll tell her what's been on my mind
All these sleepless nights
She'll recite her excuses, put my tail between these legs of mine
Like I do all the time

Bayside - Don't call me peanuts

20 juillet 2008

Contradictions

Comment peut-on créer un monde meilleur quand on est soi-même intolérant?
Comment peut-on lutter contre l'exclusion en excluant soi-même tous ceux qui sont différents?
Comment peut-on vouloir le bonheur du peuple quand on le hait parce qu'il regarde TF1?
Comment peut-on vouloir imposer ses idées quand on est incapable de les remettre en cause?
Comment parler de démocratie quand on rejette la contradiction?
Comment vouloir apporter le bonheur alors que l'on est soi-même générateur de souffrances?
Comment peut-on parler de futur quand on nie le passé?
Comment vouloir construire le paradis sur terre sans être un saint soi-même?

- avec une pensée en ce 20 Juillet pour Graf Von Stauffenberg -

Colère

Why don’t you ask the kids at Tiananmen Square
Was fashion the reason why they were there?

They disguise it
Hypnotize it
Television
Made you buy it

I’m just sitting in my car and
Waiting for my.....

She’s scared that I will take her away from there
Dreams that her country left with no one there

Mesmerize the simple minded
Propaganda leaves us blinded

I’m just sitting in my car and
Waiting for my girl

I’m just sitting in my car and
Waiting for my girl

I’m just sitting in my car and
Waiting for my girl

I’m just sitting in my car and
Waiting for my girl

System of a Down - Hypnotize

2 juillet 2008

Champions!





17ème titre - Quel combat! Merci et Bravo. Allez le Stade!

Hier je l'ai croisé ce bout de bois, portés par une dizaine de joueurs sortant d'un bar du capitole, et traversant la place pour continuer la fête ailleurs. Les visages marqués, mais la joie et la fête d'une bande de copains: Jauzion, Heymans, Poitrenaud, Bouilhou, Hassan, Nyanga, Servat, Elissalde... profitez les gars, vous vous les êtes gagnés ces moments là.

Et tellement désolé pour l'ASM, une superbe équipe avec un jeu magnifique, des supporters incroyables, une équipe qui aurait dû être sacrée l'année dernière... Ce n'aurait pas été le Stade en face, je les aurais supporté.