20 juillet 2008

Contradictions

Comment peut-on créer un monde meilleur quand on est soi-même intolérant?
Comment peut-on lutter contre l'exclusion en excluant soi-même tous ceux qui sont différents?
Comment peut-on vouloir le bonheur du peuple quand on le hait parce qu'il regarde TF1?
Comment peut-on vouloir imposer ses idées quand on est incapable de les remettre en cause?
Comment parler de démocratie quand on rejette la contradiction?
Comment vouloir apporter le bonheur alors que l'on est soi-même générateur de souffrances?
Comment peut-on parler de futur quand on nie le passé?
Comment vouloir construire le paradis sur terre sans être un saint soi-même?

- avec une pensée en ce 20 Juillet pour Graf Von Stauffenberg -

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Un clin d'oeuil à toi qui m'a fait aimer Zebda... un 'ti coup de blues aussi !!! Je lis que tu es tjs en pleine effervescence politico-philosophique, sauf le coup du SEUL coiffeur à Toulouse un jour de congé mal commencé... là franchement je te soupçonne des origines marseillaises mais j'ai bien ri ! Et tu t'es recouché au final ? Tu me lis toujours aussi terre-à-terre, tu lis vrai, un fossé nous sépare décidément mais c'était chouette de se rencontrer ! Ma famille va bien, j'espère que tu es heureux, je t'embrasse,

Caro

Au fait : dur dur de te trouver avec tous ces Potemkine sur google ajd !!!

Potemkine! a dit…

Hola Caroline!

Ca fai plaisir d'avoir des nouvelles! Content de savoir que tout se passe bien, que la famille est heureuse, j'espére dans votre nouvelle maison.

Et oui, que veux tu, 'les autres' m'interpellent toujours, d'où cet article, j'essaie encore de comprendre les gens, comment, pourquoi... je sais, c'est prétentieux de ma part :)

Hé beh non, ce n'était pas le seul coiffeur de la ville, mais c'était mon coiffeur, et il était parti à la retraite une semaine avant - et que j'ai bien du mal à remplacer depuis! Un mec super qui taillait les cheveux nickel en 10 minutes, sans rendev' et pour 12€... c'était royal.

Allez, au plaisir de te relire,

K.

PS. facile: potemkine.com ou potemkine.org, et t'arrives direct à la maison! Arrête toi prendre un verre! ;)